Les nouveaux locaux de l’URMLA inaugurés

l’URMLA inaugurés
l’URMLA inaugurés

L’Union régionale des médecins libéraux d’Aquitaine a inauguré ses nouveaux locaux, le 24 janvier, 105 rue Belleville, espace Rodesse à Bordeaux, en présence du maire de Bordeaux Alain Juppé et de la conseillère régionale des Pyrénées-Atlantiques Pauline Nevé, qui représentait Alain Rousset, Président du Conseil régional. De nombreux médecins et professionnels de santé d’Aquitaine, représentants du monde médical, universitaire, administratif et politique, ont participé à l’évènement.

“Merci d’être venus si nombreux, la maison est belle !”, a déclaré le Dr Nicolas Brugère, Président de l’URMLA. “Sous l’effet conjugué d’un grand nombre de personnes motivées, a-t-il expliqué, ce lieu est devenu l’“Espace Rodesse”, site du Pôle Santé Aquitaine , réunissant plusieurs des institutions régionales de santé, ce qui à ma connaissance est unique en France”
“Clin d’œil de l’histoire, a-t-il ajouté, qui transforme un lieu dédié au tabac (l’ancienne manufacture de tabac de Bordeaux) en un lieu dédié à la santé”.

Nicolas Brugère a rappelé que les Unions ont été créées par la loi du 4 janvier 1993 et le décret du 14 décembre 1993, il y a dix ans exactement. La loi donne aux Unions régionales une vaste série de missions, parmi lesquelles l’organisation du système de la santé, la prévention, l’évaluation, la coordination de l’ensemble des professionnels de santé, la formation et l’information des médecins mais aussi des patients.
Les 60 médecins libéraux d’Aquitaine (30 généralistes et 30 spécialistes) qui composent l’assemblée de l’URMLA ont été élus par leurs 6500 confrères aquitains (taux de participation au vote : 60 % des médecins libéraux d’Aquitaine).

“Quelle métamorphose !”, s’est exclamé Alain Juppé. “J’ai le souvenir d’une rencontre pour une interview cours Victor H ?¼ ??- ?A ugo, vous avez fait peau neuve. Je suis à vos côtés pour bien marquer toute l’importance que j’attache aux URML en général et à l’URMLA en particulier”. Évaluation, coordination et prévention : trois axes de travail essentiels pour le maire de Bordeaux. Évaluation “pour une meilleure qualité des soins” ; coordination : “la qualité des soins ne peut être efficace qu’en réseau. Vous avez bien avancé”, et prévention : “la nutrition est un des domaines dans lequel nous devons avancer de façon résolue, systématique”. “Nous avons beaucoup à faire”, a conclu l’ancien Premier ministre qui a souhaité que les relations entre la ville et le monde médical régional se développent « dans la confiance », et « par un dialogue fécond ». “Apprenons à travailler ensemble ! Nous aurons tous à gagner à permettre d’autres rapprochements et à mettre en synergie les compétences et les connaissances des uns et des autres pour améliorer le système de santé, au bénéfice de nos concitoyens”, avait au préalable déclaré Pauline Nevé, au nom du Conseil régional.

L’URMLA, fut-il rappelé, a inscrit au titre de ses priorités, pour les prochaines années, la prise en charge des cancers (du dépistage à l’accompagnement de fin de vie), l’organisation de la permanence de soins incluant une régulation moderne et efficace au service des patients, des professionnels et du système de santé dans son ensemble, l’organisation des plateaux techniques médicaux et l’évaluation des pratiques.
“Vous pouvez compter sur nous pour aller de l’avant !”, a conclu le président de l’URMLA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *